Marie Martens, créatrice de Marie Martens

Marie Martens, créatrice de Marie Martens

Publié par Noémie Pauquet le

MARIE, RACONTE-NOUS QUI TU ES ET QUEL A ÉTÉ TON PARCOURS AVANT LA NAISSANCE DE TA MARQUE ?

Je m'appelle Marie Martens, je suis Belge. Cela fait presque 20 ans que je vis à Paris, dont 13 ans à Versailles. Je suis la créatrice de la marque de maroquinerie Marie Martens, qui porte mon nom. J'ai lancé la marque en 2014, seule, lors d'une reconversion professionnelle. Aujourd'hui, nous sommes une équipe. Mon associée, Valérie Toché, assume le rôle de directrice générale et s'occupe de la gestion globale de la marque, y compris le management, les ressources humaines, l'opérationnel et la gestion financière. Pour ma part, je me concentre sur la partie artistique et créative.

Avant la naissance de ma marque, j'ai grandi en Belgique et poursuivi des études de science politique des relations internationales. À l'origine, je pensais suivre une carrière dans la diplomatie ou la politique belge/internationale. J'ai travaillé en tant qu'assistante parlementaire et même participé à la politique pendant quelques années. À l'âge de 26 ans, j'ai ressenti le besoin de tout quitter, la Belgique inclus, et je suis venue à Paris pour reprendre des études en communication. J'ai opté pour un master en Communication d'Affaires à l'ESLSCA, avec des cours en anglais qui m'ont permis d'améliorer ma maîtrise de cette langue. Même en vivant en France, j'ai continué à perfectionner mon français.

Pendant mes études en communication, j'ai travaillé dans les relations presse au sein d'une petite agence, puis, contre toute attente, j'ai décroché un poste de Responsable Marketing dans une banque. Je m'occupais du pôle commercial et marketing de la banque Société Générale Corporate and Investment Banking (SGCIB), où je gérais la zone Benelux. C’était grâce à la diversité de langues que je parlais : néerlandais, français et anglais. Je travaillais sur des produits financiers complexes, expliquant des concepts quasi-rocket science de la finance de manière simple et vulgarisée.

Ensuite, j’ai eu ma première fille, Juliette et on m'a promue au poste de directrice de communication chez Lyxor Asset Management, une filiale issue de la banque d'investissement. J'ai occupé ce poste pendant 5 ans, centré sur la communication internationale et l'image de marque. Au bout de 5 ans, la crise financière a frappé, et travailler dans la banque est devenu moins plaisant. Bien que j'ai eu des opportunités passionnantes, telles que travailler sur l'image de marque, le nouveau site et l'organisation de la soirée de Gala des 10 ans à l'Opéra de Paris, je ressentais le besoin de changement. Après 7 ans dans le secteur financier, j'ai réalisé que rester dans cette voie ne me permettrait pas de m'épanouir pleinement. J'ai eu la chance d'avoir un patron compréhensif, passionné par la communication et le marketing, me laissant une grande autonomie.

 

COMMENT EST NÉ LA MARQUE MARIE MARTENS ?

J'avais envie de changement, alors j'ai décidé de me lancer en créant ma propre marque de bijoux, Marie Moi. Il s'agissait de bijoux fantaisie, colorés et amusants, que je fabriquais moi-même. À l'époque de Facebook, j'organisais moi-même des salons professionnels, et j'adorais cela. Mais, au bout d'un an, j'ai réalisé que plus la demande augmentait, plus la production devenait intense. Je me lassais assez vite du travail manuel répétitif, faire 100 boucles d’oreilles identiques ça m’enchantait moins.

Malgré cela, je me voyais toujours évoluer dans le secteur des accessoires de mode. Étant autodidacte sans formation dans la mode, le management ou la création, je possédais un côté créatif depuis mon enfance, nourri par des travaux manuels, de la couture et de la customisation. Pour moi, les accessoires de mode représentaient une voie d'accès sans avoir besoin de dessiner des silhouettes de vêtements ou de gérer des collections aux tailles et mesures variées. Les accessoires étaient plus simples, et selon moi, ils permettaient d'affirmer son style avec une simple touche.

Travaillant dans le milieu bancaire, où on était habillé en noir ou en gris, j'ajoutais toujours une touche de couleur pour le fun, avec un bas bleu fluo, des bijoux ou alors un sac à main qui sortait de l’ordinaire. On me remarqué toujours par mon sac à main. J'ai réalisé que je pouvais me démarquer en transmettant mon envie du détail fun et coloré tout en restant chic. Étant à Paris, j'avais la chance d'avoir cette liberté de création, et les salons de fournisseurs tels que Première Vision, le Salon du Cuir, et Who's Next Première Classe semblaient accessibles pour concrétiser mon projet.

Lors de ces salons de fournisseurs, j'ai passé beaucoup de temps à discuter avec pleins de personnes, et c'est là que mon projet a pris forme. Je souhaitais créer de beaux sacs à main, bien réalisés, pour habiller les femmes et leur permettre de s'affirmer avec une touche d'audace ou de couleur, peu importe leur environnement professionnel. C'est ainsi que j'ai rencontré mon fabricant, avec qui je travaille depuis maintenant 10 ans. J'ai lancé ma première collection en 2014, avec 3 modèles de sacs. C'était le début de l'aventure Marie Martens. Je voulais vraiment apporter ma petite touche d'audace ou de style supplémentaire qui pourrait transformer la tenue de quelqu'un, c’était sous le hashtag #nomoreboringbags. Un sac peut être noir, mais il doit avoir une doublure rose, un zip fluo… une touche de fun, quoi.

 

QUELLE EST TA PIÈCE FAVORITE ?

Ma pièce préférée dans la collection actuelle est le sac banane 9000 camel de la collection capsule Hello Kitty. Nous avons créé cette collection capsule en collaboration avec Hello Kitty, bénéficiant d'une licence officielle de Sanrio.

 

TA TOUTE DERNIÈRE CREATION ?

Ma toute dernière création est la ligne Smile. J'ai débuté avec le modèle Smile, puis est venu le Baby Smile, qui pour moi prend un peu le relais de la banane car il peut être porté comme une baguette, mais surtout en cross body, s'adaptant à la forme du corps. La collection d'été sera bientôt disponible en février, introduisant le Micro Smile, un micro sac reprenant la même silhouette que le Smile, toujours en cross body avec une chaîne courte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TA JOURNÉE TYPE ?

Ma journée type n'existe pas, et c'est ce qui rend cette vie d'entrepreneuse et de créatrice génial ! Avec nos deux boutiques, une à Versailles et une à Paris, je passe la plupart de mon temps à Versailles, dans notre bureau où se trouve également mon studio de création avec tous les échantillons de cuirs et les matières nécessaires à mes créations. Notre équipe de communication, de marketing et les filles qui m'aident en design sont également basées à Versailles.

Je n'ai vraiment pas de journée type. Lorsque je suis plongée dans une période de création intense, j'ai besoin de m'isoler dans mon petit bureau personnel, équipé de grands écrans et de tous mes échantillons, un endroit où je peux laisser libre cours à mon désordre et où je suis la seule à m'y retrouver. Sinon, nous sommes tous ensemble au bureau, dans un open space, où nous échangeons constamment. Les filles qui créent, fabriquent, exécutent…, présentent leurs idées et nous faisons du brainstorming du matin au soir.

Mes journées varient constamment. Il y a des périodes intenses de création qui peuvent prendre deux mois et demi avant de donner naissance à une nouvelle collection. En ce moment, nous sommes en pleine saison de présentation. Nous allons bientôt participer au salon Who's Next, et je suis là pour le montage du stand. Parfois, je me fais aider par Jessica Vargas (Witchcraft Studio), la personne qui a également conçu la boutique, pour la conception du stand, parfois non. Je serai présente le premier jour pour rencontrer quelques clients et relations, puis l'équipe commerciale prendra le relais.

 

TON PLUS BEAU SOUVENIR JUSQU’ICI ?

Le plus beau moment, qui est peut-être aussi le plus récent, a été l'ouverture de notre boutique dans le Marais. C'était le 23 septembre, une soirée d'ouverture très sympa où tout le monde était habillé en rose, même la rue en face était décorée avec des banderoles sur les grillages du parc. Il y avait un petit groupe qui jouait de la musique, un foodtruck sur le trottoir, des petites tables, tout était rose et la rue était colorée de la même manière. C'était une soirée vraiment sympa, et le souvenir le plus marquant est simplement l'ouverture de la boutique de cette boutique. Je suis très contente du résultat et très fière de cette boutique.

 

TES PROJETS À VENIR POUR MARIE MARTENS ?

L'année 2023 a été intense, marquée par le lancement de nombreux projets. En 2024, loin de nous reposer, nous allons concrétiser ces initiatives. Avec désormais 4 showrooms représentant la marque, notre focus est sur la consolidation et la construction de relations solides avec ces showrooms. Nous mettons tout en œuvre pour dynamiser notre boutique dans le Marais, en organisant des événements où nous invitons d'autres marques ou des personnes souhaitant s'adresser à leur communauté dans un endroit sympa.

Cette année, nous allons renforcer notre présence en France, en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg. Notre collaboration avec Hello Kitty, annoncée en fin 2023 pour célébrer ses 50 ans en 2024, est au cœur de nos projets. Les Jeux Olympiques à Paris et à Versailles vont ramener beaucoup de visiteurs, nécessitant une forte présence et une animation commerciale sur le terrain.

Parmi mes projets "fous" pour 2024, il y a une bullet point sur ma to-do list : un projet aux États-Unis avec les boobs. Pour l'instant, ce n’est pas concret, mais j'attends que l'étincelle créative se réveille un jour. Les Américaines qui viennent dans la boutique sont dingues de la marque, et cela m’a donné l'idée de développer quelque chose là-bas.

L'ouverture de la boutique dans le Marais en septembre 2023 a été le fruit du hasard, une opportunité saisie après la visite d'une boutique de maroquinerie qui allait fermer. Nous avons eu un coup de cœur et avons ouvert la boutique le 23 septembre. Notre feuille de route pour 2024 consiste à consolider tout ce que nous avons construit en 2023.

Sur le plan du développement de produits, je travaille toujours sur 2 ou 3 nouveautés à venir, notamment dans la collection des boobs et la collection principale des sacs à mains. En 2024, nous souhaitons également parler avec plus d'audace de la marque, nous démarquer davantage avec de la couleur, et mettre en avant le savoir-faire de nos artisans et fournisseurs. Tous nos produits sont fabriqués en circuit court, avec des cuirs soigneusement sélectionnés, mais nous les mettons pas assez en avant. Nous voulons rassurer nos clients en mettant davantage en valeur la qualité de nos produits.

 

Retrouvez la marque Marie Martens sur leur e-shop https://marie-martens.com/ et en boutique à Paris, au n°6 rue du Parc Royal 75003 Paris et à Versailles, au n°7 rue des Deux Portes (Cour) 78000 Versailles

← Article précédent Article suivant →

News

RSS
LA PRESSE EN PARLE - SHOWCASE MAGAZINE

LA PRESSE EN PARLE - SHOWCASE MAGAZINE

Par Noémie Pauquet

"Et si on rencontrait le créateur de la petite robe que l'on convoite dans la vitrine ? Chez Point Physique, li y en a pour...

Plus
Marie Debré, créatrice de Chapitre

Marie Debré, créatrice de Chapitre

Par Noémie Pauquet

"J’ai eu envie d’un foulard... doux, enveloppant, au dessin raffiné, qui pourrait se marier facilement avec une majorité de pièces de ma garde-robe, et que...

Plus